Historique

Création

Le 08 mars 1916, alors que la Première Guerre mondiale ravage le monde et bat son plein dans la Vallée, le Capitaine Poulet, administrateur général du territoire a l’idée de collecter des objets en lien avec le conflit afin de les présenter et ainsi faire vivre un peu de la réalité du front aux visiteurs prestigieux lors de leur passage obligatoire au château de Wesserling, siège de l’État Major Français pendant toute la durée de la Guerre.

En hommage au Général Serret

Nommé dans un premier temps « Musée de Guerre », la décision est prise le 06 janvier 1920 de baptiser cette collection « Musée Serret » afin de rendre hommage au Général Serret, administrateur de la région de février 1915 à janvier 1916 et tombé au front.

Le Général SerretLe Général Marcel Serret (1867-1916) était au plus près du conflit lorsqu’il a éclaté. En effet, alors attaché militaire à l’ambassade de France à Berlin, il multiplie les avertissements à son gouvernement lorsqu’il constate impuissant la course à l’armement allemande et l’imminence de la guerre. Il réussit à regagner la France peu avant le début du conflit et est nommé commandant d’un Bataillon de chasseurs dans la région de Rambervillers (Vosges). Le 29 janvier 1915, il est nommé Général, commandant de la 66E Division stationnée dans la Vallée de Thann. Son seul objectif qui le motivera toute l’année 1915 est de reprendre et tenir le Hartmannswillerkopf, position stratégique par excellence. C’est lors d’une visite de routine le 16 décembre 1915, qu’il est blessé et évacué vers l’hôpital de Moosch. Un éclat d’obus dans la cuisse oblige les unités médicales à lui amputer la jambe. Il meurt quelques jours après l’opération.


















L'association des amis de la vallée

Le 17 avril 1937, afin de rendre accessibles ces objets laissés à l’abandon au château, est créé l’Association des Amis de la Vallée présidée par M. Léonard, directeur de l’usine textile de Saint-Amarin. Me Biéry, notaire est nommé conservateur. Grâce au travail acharné de ses premiers membres, les nouveaux locaux du musée, deux pièces de l’imprimerie Hills située en face de la fontaine du coq, sont inaugurés le 26 septembre de la même année.

L’occupation allemande de la seconde guerre mondiale

Durant l’occupation allemande et jusqu’au 14 mai 1950, le musée est fermé et ses collections sont cachées afin d’empêcher les soldats du Führer de s’en emparer.

Déménagement

Du fait de son considérable enrichissement et donc du manque de place les locaux Hills, déjà bien remplis, ne suffisent plus. Un déménagement vers le Schlessla, une villa construite sur les ruines de l’ancien château du Friedburg est envisagé mais le lieu s’avère rapidement mal choisi car trop petit et surtout difficile d’accès. Il faut en trouver un autre. A la suite du transfert du tribunal de Première Instance à Thann, le vaste bâtiment devient disponible.

Le Général SerretCe bâtiment, construit par l’administration allemande en 1912 pour être tribunal cantonal, justice de paix va voir son destin considérablement changer avec le début de la Première Guerre mondiale et l’arrivée des français dans la Vallée (le 7 août 1914). Sous l’impulsion d’Agnès de Pourtalès (1870-1930), marquise de Loys Chandieu, engagée volontaire et afin d’anticiper l’arrivée de la saison froide, la décision est prise de déplacer l’ambulance alsacienne installée sous tentes à Kruth dans ce vaste bâtiment inoccupé. Une fois les locaux opérationnels (au cours de l’été 1915), il devient l’un des hôpitaux militaire de la Vallée et prend la dénomination d’« Hôpital Mobile Alsacien ». En première ligne du conflit, situé entre Thann et Cernay, l’hôpital compte 56 lits intra-muros pour grands blessés, ainsi qu’une centaine d’autres aménagés dans de grandes tentes chauffées tout autour du bâtiment. Tout y était bien installée : salle d’opération, de radiographie, pharmacie, etc. A la fin de la guerre, il redevient tribunal administratif mais français.






















Historique des expositions

- 1978 : 14 - 18 - Vestiges de la Grande Guerre
- 1979 : Hansi et l’Alsace
- 1981 : Résistance et Libération de la Seconde Guerre mondiale
- 1981 : Verrerie de Wildenstein
- 1982 : Sceaux et monnaies d’Alsace
- 1983 : Souvenir de l’art sacré
- 1984 : Le passé minier de la Vallée
- 1985 : Artisanat local d’antan et métiers disparus
- 1985 : L’art polychrome - Coffrets, peintures sur verre et jouets
- 1988 : 14-18 par la photo
- 1990 : Ecole et neiges d’antan
- 1993 : Salle capitulaire et galerie de peinture
- 1994 : Marcel Kibler, commandant Marceau : artiste et résistant
- 1998 : Machines à vapeurs (remises en état par l’association)
- 1999 : Pompiers d’antan
- 2001 : Bénitiers
- 2002 : L’univers de Tintin
-2002 : Calamo-stylophilie
- 2004 : Poupées anciennes et modernes
- 2005 : Verres à bière
- 2006 : Téléphones et télégraphes
- 2007 : Du baptême à la mort, objets de culte et de piété
- 2008 : Histoire et tradition des coiffes
- 2009 : Anne Reneau-Golly, artiste peintre local
- 2010 : Collectionneurs de la Vallée
- 2011 : Des siècles de moulins à café
- 2011 : Celine Bindler, artiste contemporain
- 2012 : GPV, la belle histoire de l’enveloppe
- 2013 : Bolides
- 2014 : 1914-1918 : La Vallée dans la tourmente
- 2014 : 14 18 André Vedel
- 2014 : Collectionner la Seconde Guerre mondiale
- 2014 : Noël au Musée Serret : Crèches du monde entier et images rares de pain d’épice

Active Média communication - Tous droits réservés - Ville de Saint-Amarin / Musée Serret - © 2016 - mentions légales